La biodiversité

La biodiversité est la diversité naturelle des organismes vivants. Elle s’apprécie en considérant la diversité des écosystèmes, des espèces, des populations et celle des gènes dans l’espace et dans le temps, ainsi que l’organisation et la répartition des écosystèmes aux échelles biogéographiques. Le maintien de la biodiversité est une composante essentielle du développement durable.

N'alimentons pas le changement climatique !

GES assietteDes gaz à effet de serre dans mon assiette ?

En changeant légèrement nos habitudes alimentaires, nous pourrons réduire facilement et rapidement notre contribution à l'effet de serre.
En tant que consommateurs responsables, nous pouvons orienter nos choix vers des produits moins émetteurs de gaz à effet de serre et éviter d'acheter des produits inutiles.
En tant que citoyens, il est aussi de notre devoir d'interpeller les collectivités, les écoles et les entreprises pour avoir dans nos assiettes des aliments moins gourmands en énergie.

 

 

 

Téléchargez ci-desous le fascicule édité par le Réseau Action Climat France.

 

Retrouvez les autres publications du RAC-F .

Une nouvelle stratégie européenne

La Commission européenne a approuvé une nouvelle stratégie pour la biodiversité. Elle prévoit notamment de reconstruire 15 % au moins des écosystèmes endommagés à travers le développement des trames vertes, de faire contribuer les agriculteurs et les pêcheurs par une gestion durable de leurs activités et de lutter contre les espèces invasives.

Si dans l'UE, un quart des espèces animales est menacée d'extinction et 88 % des ressources halieutiques surexploitées, la stratégie européenne n'est pas seulement fondée sur un intérêt environnemental. « La protection de la diversité des espèces et des habitats permet de préserver la beauté de la nature, mais pas uniquement pour la beauté du geste, mais parce que c'est rationnel d'un point de vue économique. Il vaut mieux payer en ce sens que d'essayer de réparer les dégâts », a affirmé Janez Potocnik, commissaire chargé de l'environnement.

Selon l'étude TEEB (« L'économie des écosystèmes et la biodiversité »), la disparition annuelle des services rendus par les écosystèmes s'élèverait à environ 50 milliards d'euros. Elle montre que le potentiel commercial mondial des investissements dans le domaine de la biodiversité pourrait atteindre 2000 à 6000 milliards de dollars d'ici à 2050. Mais si cette stratégie européenne est saluée par les ministres de l'environnement des pays membres, elle ne satisfait pas tout le monde.

Pour Sandrine Bélier, députée européenne Europe Ecologie Les Verts, « il est décevant de constater qu'elle se caractérise par une absence de mesures concrètes. Le véritable test de l'engagement de la Commission pour lutter contre l'appauvrissement de la biodiversité est désormais dans les propositions qu'elle présentera cette année.. Le cycle du prochain exercice budgétaire, mais aussi la révision de la politique agricole commune et de la politique commune de la pêche seront révélateurs et cruciaux ».

Premier contact avec la biodiversité

Le centre des énergies renouvelables Phébus Ariège, sensibilise sur toutes les formes d’énergies. La photosynthèse fait partie de l’énergie de la vie, et nous devons donc faire attention à notre environnement, et, plus particulièrement à la biodiversité locale, mondiale. Voici une entrée en matière ludique, et un petit texte offert à l’humanité par le ministère de l’écologie.

Des histoires pour découvrir la biodiversité

Savez-vous que le fil de l’araignée est plus résistant que l’acier ?

Savez-vous que les vers de terre fertilisent sans relâche nos sols ?

Savez-vous que notre peau est un milieu de vie confortable pour une multitude de micro-organismes qui nous le rendent bien ?

Savez-vous que des arbres produisent naturellement du savon ?

Autant d’exemples, d’anecdotes qui nous montrent que la biodiversité est là, partout,en ville et à la campagne et que, sans les autres espèces qui peuplent notre planète et nous entourent, nous serions bien seuls et bien pauvres.

(Extrait tiré d’un document du ministère de l’écologie)

Vous avez dit biodiversité ?

La biodiversité est un concept récent et relativement méconnu du grand public. Voici quelques clés qui vous permettront de mieux cerner ce qu’est la biodiversité et en quoi elle est indispensable. Origine du mot « biodiversité »

Le concept de « diversité biologique » est apparu dans les écrits de Thomas Lovejoy, biologiste américain, en 1980. Le terme « biodiversité » lui-même a été inventé en 1985, lors de la préparation du « National Forum on Biological Diversity », organisé par le « National Research Council » en 1986. Il a été repris dans le titre du compte rendu de ce forum, en 1988. Le Sommet de la terre à Rio de Janeiro, en 1992, a retenu une première définition du terme diversité biologique dans la convention sur la diversité biologique (CDB), première convention internationale, ratifiée par 190 pays à ce jour. Un concept complexe mais indispensable.

Depuis ce jour, plusieurs centaines de pays ont ratifié ce protocole.

L’usage du mot biodiversité est donc relativement récent mais la biodiversité est, elle, très ancienne puisqu’elle est le résultat de la longue histoire de la terre et de l’évolution du monde vivant qui s’étale sur plusieurs milliards d’années.

La biodiversité est le tissu vivant de notre planète. Plus précisément, la biodiversité recouvre l’ensemble des milieux naturels et des formes de vie (plantes, animaux, champignons, bactéries, virus…) ainsi que toutes les relations et interactions qui existent, d’une part, entre les organismes vivants eux-mêmes, d’autre part, entre ces organismes et leurs milieux de vie. Nous autres humains appartenons à une espèce - Homo sapiens - qui constitue l’un des fils de ce tissu.

La notion même de biodiversité est complexe car elle comprend trois niveaux interdépendants :
la diversité des milieux de vie à toutes les échelles : des océans, prairies, forêts… au contenu des cellules (pensons aux parasites qui peuvent y vivre) en passant par la mare au fond de son jardin ou encore les espaces végétalisés en ville… ;
la diversité des espèces (dont l’espèce humaine !) qui vivent dans ces milieux, qui interagissent entre elles (prédation, coopération, symbiose…) et qui interagissent avec leur milieu de vie ;
la diversité des individus au sein de chaque espèce (autrement dit, nous sommes tous différents !). Les scientifiques parlent de diversité génétique.

source : La biodiversité, c’est la vie !

Conception et réalisation par MicHELP!.