La biomasse

Ce sont tous des matériaux d’origine biologique employés comme combustibles pour la production de chaleur, d’électricité ou de carburants.

La biomasse

tree1La biomasse désigne toute la matière vivante d’origine végétale ou animale de la surface terrestre.

On distingue trois constituants principaux, auxquels correspondent des procédés de valorisation spécifiques :

La biomasse lignocellulosique, ou lignine, constituée par :

  • le bois et les résidus verts,
  • la paille,
  • la bagasse de canne à sucre,
  • le fourrage.

La valorisation se fait plutôt par des procédés par voie sèche, dits conversions thermochimiques.

La biomasse à glucide, riche en substance glucidique facilement hydrolysable :

  • les céréales
  • les betteraves sucrières
  • les cannes à sucre

La valorisation se fait plutôt par fermentation ou par distillation dits conversions biologiques.

La biomasse oléagineuse, riche en lipides :

  • Colza,
  • Palmier à huile, etc.

Elle peut être utilisée comme carburant. Il y a deux familles de biocarburants : les esters d’huiles végétales (colza) et l’éthanol, produit à partir de blé et de betterave, incorporable dans le super sans plomb sous forme d’Ethyl Tertio Butyl Ether (ETBE, voir bioéthanol).

LAVELANET : la chaudière bois inaugurée par les élus et techniciens

chaudiere lavelanet 1(Ariège News du 1er décembre 2011)

Située derrière l'école Lamartine et le Casino, sur le parking du Courredou-del-Faouré, la chaudière bois de Lavelanet était inaugurée mercredi matin par Marc SANCHEZ, en présence de nombre d'élus dont Pierre SABOY et Marc CARBALLIDO.

Le premier édile de la commune rappellera que «ce projet s'inscrit dans une politique de développement durable avec la richesse naturelle en bois du Pays, et de réduction de consommation d'énergie, puisque pour la première année, Lavelanet devrait réduire de 15 à 20 mille euros sa facture de chauffage»

L'initiative a bénéficié d'une écoute bienveillante des partenaires financiers État, Région, département et ADEME (pour un montant de 600.000€ dont presque 70% de subventions) que Marc SANCHEZ tiendra à remercier ainsi que tous les partenaires, adjoints (Didier FABRE et Laurent CARRÈRE) ayant œuvré à la mise en place de cette chaudière; «mention spéciale» à Karine ENRICH (directrice des services) et Jean-Marie SICRE, chef de service des travaux à la mairie.

Pierre SABOY, Conseiller général, soulignera: «en matière énergie bois, le Pays d'Olmes est à la pointe; et l'Ariège est le 1er département de France au niveau de la politique de développement durable»

Propos relayés par le Vice-président de la Région: «c'est un pôle d'excellence rural qui nous a permis d'obtenir ces financements croisés; en bons gestionnaires, nous pourrons exploiter nos forêts avec des replantations derrière»

Egalement élu local, Marc CARBALLIDO reviendra sur la SCOP du Douctouyre, sa commercialisation de plaquettes bois et sa gestion forestière.

Le public était invité à visiter les locaux de la chaudière bois, et le reste de l'espace accueillant un local pour la machinerie, le silo de stockage des plaquettes et une voie d'accès pour son remplissage.chaudiere lavelanet 2

Les techniciens de la société Sylvéo expliqueront au public le fonctionnement de la chaudière...

La chaleur fournie est distribuée grâce à un réseau de chaleur qui sera utilisé pour le chauffage de plusieurs bâtiments communaux: l'école Lamartine et le Casino mais aussi l'espace Mady de la Giraudière, la salle Avelana et la ludothèque.

Collective à plusieurs bâtiments, cette chaudière bois consommera des plaquettes forestières (résidus déchiquetés de bois forestiers de faibles valeur marchande, abondants localement), une sobriété énergétique louée par l'assistance.

Ce nouvel équipement représente également un atout pour la filière bois locale et régionale, puisque le combustible brûlé ici provient de la valorisation de sous-produits de l'industrie du bois.

Voir sur ariegenews.

Le cas de l'hydrogène

Hydrogène ou Pile à Combustible

Hydrogène

La technologie de la pile à combustible est basée sur la conversion d’hydrogène en électricité. C’est en fait une pile électrique dont le combustible est l’hydrogène et dont le déchet produit est … de l’eau.

L’hydrogène ne se trouve dans l’atmosphère qu’à l’état de traces ; il est donc généré, à partir des hydrocarbures (pétrole et ses dérivés), et à partir de l’eau, puisqu’il représente la fraction la plus légère de la molécule H2O. L’hydrogène est un gaz incolore, extrêmement inflammable, très léger, qui n’entretient pas la vie et réagit facilement en présence d’autres substances chimiques.

Pile à Combustible

La pile à combustible ou à hydrogène est un générateur qui produit de l’électricité par la recombinaison des atomes d’hydrogène (H) aux atomes d’oxygène (O) en formant de l’eau. Le processus consiste à injecter sous pression l’hydrogène moléculaire (H2) au travers d’une membrane polymère pour qu’il renoue avec l’oxygène de l’air. En traversant la membrane, les molécules de H2 se scindent pour devenir des atomes H, ce qui libère des électrons. Comme l’atome d’hydrogène ne peut exister à l’état libre, il cherche à se lier à d’autres atomes dont l’oxygène (O2) pour former des molécules d’eau. La libération des électrons qui se fait à l’anode (-) et la captation à la cathode (+) produisent de l’électricité utile lorsqu’il y a une résistance entre les deux pôles, en l’occurrence un moteur électrique.

Conception et réalisation par MicHELP!.