LA DEPECHE DU MIDI du 19/05/2010

Ils vont faire le plein de soleil

photo1Le jeudi 20 mai, les associations Phébus Ariège, Volt Tour et l'Institut de Développement des Ressources Renouvelables organisent le Rallye Solaire. Depuis dix ans les participants testent leur invention et partagent leurs idées entre eux et avec le public lors de cet événement.

Jeudi, ils prendront le départ à Barcelone et traverseront les villes d'Argeles, Narbonne, Carcassonne, Albi, pour finir lundi, Place du Capitole. Pour cela, la soixantaine de participants venues de Suisse, Espagne, Allemagne et France tenteront l'expérience tout seul ou par équipe de 3 ou 4.

Des véhicules à 2, 3 et 4 roues, autonomes ou semi-autonomes feront 500 kilomètres de jeudi à lundi afin d'informer sur les enjeux de l'énergie solaire et faire évoluer le marché du transport électrique alimenté en énergie solaire. À chaque ville étape, un Village Énergétique sera organisé afin d'exposer les différentes problématiques environnementales et énergétiques. Plusieurs activités seront proposées et le public pourra notamment essayer des vélos à assistance électrique chargés à l'énergie solaire.

Aujourd'hui, même si certains prototypes sont en cour de réflexion, il n'existe pas encore de voiture familiale ou de transport en commun chargés à l'énergie solaire. En effet, la surface de panneau solaire doit être supérieure à la surface du véhicule pour espérer l'autonomie de celui-ci.

Depuis la première édition en 2000, le Rallye solaire connaît une importante évolution des deux roues. Laurent Koechlin souligne également l'apparition de projets intéressants sur l'amélioration des batteries qui sont de plus en plus légères et de plus en plus autonomes. La sécurité et la fiabilité font aussi partie des évolutions de ces véhicules du futur. Un grand projet à l'initiative de Stéphane Astier (ENSEEIHT), Patrick Renau (Volt Tour) et Laurent Koechlin.

(Marlène Ziapkoff)

Conception et réalisation par MicHELP!.