LA DEPECHE DU MIDI du 20/05/2010

Albi. Ils carburent au soleil

photo2Le dixième rallye solaire Phébus 2 010 fera étape sur le circuit, dimanche après-midi.

Le matin, les 25 équipages de véhicules solaires feront une pause à Lautrec et le lundi matin, à Graulhet, sur la place du Jourdain, avant de regagner Toulouse. Les concurrents partiront aujourd'hui de Barcelone pour effectuer un périple de 466 km, ponctué de ravitaillements énergétiques en fonction des besoins des véhicules.

Ce rallye solaire est bien plus qu'une compétition. Il a la particularité de promouvoir les modes de déplacement économiques et non polluants en utilisant, sur son parcours, les énergies renouvelables : eau, soleil et vent. Ce rallye européen permet aux chercheurs, ingénieurs, étudiants et autodidactes de tester l'endurance, la fiabilité et l'ergonomie de leur véhicule (2,3 ou 4 roues) sur le réseau routier. Les candidats, de l'espèce des Geo Trouvetou, pourront même tester leur machine, de nuit sur le circuit. Les visiteurs (c'est gratuit) trouveront des engins pas comme les autres : du Sunracer couvert de panneaux photovoltaïques aux scooters et vélos à assistance électrique, en passant par des modèles plus modernes comme les Clio ou Saxo. Et surtout, le roadster Tesla de 248 cv.

Les véhicules propres

Le soleil, c'est le carburant de leurs futurs déplacements. Les partenaires en sont persuadés : Phébus Ariège, l'association espagnole Volt Tour, l'institut de développement des ressources renouvelables (IDRR), la communauté d'agglo de l'Albigeois (qui a versé 6 000 €) et le circuit d'Albi. Ce dernier, qui a entamé il y a 1 an un virage à 180° en se tournant vers les énergies renouvelables afin d'accueillir un centre d'énergies nouvelles (Eveer'Hy Pôle), mettra toutes ses installations à disposition du rallye. Rien ne dit, qu'un jour, on assistera à un Grand Prix de monstres électriques, aussi performants que les voitures à moteur thermique.

Plusieurs épreuves se dérouleront sur la piste après la conférence-débat, « comment se déplacer en attendant les véhicules propres ». Les intervenants présenteront plusieurs solutions au public : le vélo à Bordeaux, la voiture électrique en auto partage à Antibes, le train en Midi-Pyrénées, les bus et le covoiturage dans le Tarn, le programme de déplacement de l'agglomération albigeois. Les idées ne manquent pas, il faut juste vouloir y mettre les moyens.

(Patrice Scoccia)

 

Conception et réalisation par MicHELP!.