Lycée polyvalent François Bazin de Charleville-Mézières (08)

bazin2011 1

La voiture électro-solaire du lycée

Le lycée François Bazin de Charleville-Mézières (Ardennes) fera le déplacement jusqu'au Phébus Event 2012 avec son véhicule prototype.

 

 

 

 

 

 

 

 

bazin2009 1Le projet est né durant l'année scolaire 2009-2010 et a tout de suite provoqué un vif intérêt comme en témoigne l'article paru dans le journal l'ARDENNAIS, dans son édition du mardi 15 juin 2010, intitulé « L'AVENIR ROULE EN ELECTRO-SOLAIRE : le lycée BAZIN invente avec ses élèves le véhicule de demain ».
Cet article faisait suite à une étude menée par Bertrand GA, professeur d'électrotechnique, avec un groupe d'élèves et résumait le travail de recherche mené au cours de l'année 2009-2010 par des élèves de seconde.

En 2010-2011, le projet est poursuivi par des élèves de première, ayant déjà participé à la première réalisation et par des élèves de la nouvelle seconde rénovée, dans le cadre des enseignements dit « d'approfondissement ». Le prototype élaboré en 2009-2010 a permis de faire des choix et ainsi définir des critères définitifs, synonymes de « cahier des charges ».

LES OBJECTIFS

Il s'agit de pouvoir transporter une personne de poids 70 kg maxi, de taille 1,70 m à la vitesse permanente mini de 20 km/h. L'objectif prioritaire du point de vue technicité est de fabriquer une voiture à un point de fonctionnement équilibré, c'est-à-dire que l'énergie fournie par les panneaux solaires à la batterie, soit pratiquement égale à l'énergie mécanique nécessaire au mouvement de la voiture ; donc de créer un véritable véhicule solaire à énergie renouvelable.

bazin2011 2LES CRITERES DE LA CONCEPTION

1) L'encombrement

Le véhicule possède 3 roues, une roue arrière motrice et directrice et 2 roues avant fixes. La masse totale est à répartir équitablement sur ces 3 roues. Le poids maxi de l'engin est de

45 kg. La garde au sol est de 125 mm, l'entraxe des deux roues avant avoisine 500 mm, enfin l'empâtement est de 1,30 m, pour un rayon de braquage maximal de 4,50m.

2) La motorisation

Le moteur électrique associé à un variateur de vitesses, se trouve incorporé dans la roue arrière. Ce moteur doit développer une puissance de 400 W.

3) Les commandes

Il n'y a pas de volant pour diriger l'engin, mais des leviers et une tringlerie. Ce choix a été fait pour sortir des « sentiers battus » et gagner de la place dans l'habitacle, car le pilote occupe une position particulière « aérodynamique ». A l'aide de son pied droit, le pilote commande le variateur de vitesses et les deux freins à disques montés sur les roues avant. Le pied gauche est réservé à la commande le klaxon.

bazin2011 34) La structure

Elle concerne essentiellement deux parties : la carrosserie, construite à partir d'éléments rigides et légers, ainsi que les panneaux solaires formant comme un toit, placés de façon à obtenir le meilleur rendement vis-à-vis du rayonnement solaire. La partie basse et la partie haute du véhicule, doivent assurer son équilibre, dans les conditions extérieures naturelles. La forme frontale est importante afin de réduire au maximum la résistance et les flottements dans l'air. Les pneumatiques enfin, ont conduit à une recherche particulière pour réduire au maximum toutes résistances au roulement.

Conception et réalisation par MicHELP!.